Enduit de soubassement à la chaux, perspiration et humidité

La chaux est connue pour sa compatibilité avec le bâti ancien. Son usage ne garantit hélas pas la pérennité de l’enduit du soubassement si les remontées d'humidité n’ont pas été neutralisées.

La chaux n'est pas un traitement contre l'humidité

Illustrations: Un enduit de façade réalisé à la chaux sur un soubassement il y a moins de dix ans. L'enduit réalisé sur un soubassement d'une maçonnerie en pierre sonne creux. Il est cloqué. Il s'effrite et tombe par plaques. La littérature fait souvent mentions d'enduit sacrificiel, une sorte de fatalité qu'il conviendrait d'accepter en reprenant tous les 5 ou 10 ans l'enduit d soubassement.

"Enduit

"Enduit

Rompre la fatalité de l'enduit sacrificiel sur un soubassement

Le rôle du soubassement dans une maison ancienne

Les maisons anciennes ne sont pas construites sur fondation. Aussi curieux que cela puisse nous paraître, les murs étaient bâti en fond de fouille, sur un sol jugé convenable à quelques centimètres du terrain fini ou parfois à plusieurs mètres. La première assise du mur était directement montée sur ce fond fond de fouille avant d'être remblayée. 
La maçonnerie d'assise consistait, le plus souvent à réaliser un fond de pierre sèche sur plusieurs niveaux sans utiliser de liant de chaux qui, de toute façon, serait fondu par l'eau. Cette assise est particulièrement nette dans le cas des murs et des maçonneries en pisé sur laquelle la terre crue banchée repose. Cette technique simple et pérenne était très efficace. Le soubassement jouait parfaitement son rôle. Il permettait d'évacuer le surplus d'humidité car le mur respirait sur sa base et permettait l'évapotranspiration de l'humidité.

Soubassement pierre briques

Illustration: un tel soubassement conserve sa fonctionnalité. Les cavités réduisent le contact capillaire. L'eau libre est drainée, l'humidité aura moins de prise sur le mur.

Le rôle du soubassement est de permettre le drainage vertical de l'eau libre et de réduire les remontées capillaires de l'humidité grâce aux cavités et la disposition des éléments de maçonnerie: pierre, galets, tuiles, briques... Les joints à la chaux, puis, plus tard, les enduits ciments et la volonté d'étanché le soubassement ont constitué une négation de ce qui faisait le fonctionnement naturel des murs. Un soubassement fonctionnel ne devrait pas être enduit. C'est la première raison des pathologies constatées.

 

Les remontées capillaires et l'impact de l'humidité

Le capillaire exerce une pression sur les matériaux qui absorbent l'humidité contenue dans le terrain. Toutefois, cette absorption est limitée à ± 30 cm au dessus du niveau du sol naturel en raison de la gravité terrestre. Pourtant, nous avons vu que les phénomènes d'électro-osmose pouvaient faire monter bien plus haut l'humidité dans un mur, jusqu'à plusieurs mètres au dessus du sol. Le nier consisterait à nier une évidence par ignorance.

Dans notre pratique, nous sommes de fervents défenseur des chaux naturelles mais nous ne lui donnons pas des propriétés qu'elles n'ont pas. La chaux n'a jamais permis de résoudre des problèmes d'humidité. Tout au plus, permet elle, dans les cas les plus favorables d'évaporer l'excès d'humidité contenu dans un mur.

 

Les effets de l'humidité sur un enduit à la chaux

Nous avons vu plus haut les dégâts occasionnés par l'humidité sur un enduit à la chaux: tâches, décollements, corrosion due aux sels hygroscopiques véhiculés par l'humidités, cloques… Certaines pathologies liés aux sels peuvent être stoppés avec plus ou moins d'efficacité par des bloqueurs de salpêtre mais l'humidité finira toujours par avoir raison d'un enduit même s'il a été réalisé à la chaux.

Mais alors, que faut-il faire? Il faut, cela devrait être une évidence pour tous, s'attaquer au vrais problème et à la cause de notre soucis: l'humidité!


Posté par Pierrick le 27/03/2020 Catégorie : Bâti ancien

Nous contacter

Merci de privilégier le mail (en pied de page) en indiquant vos nom, prénom, téléphone, une description brève de votre projet ainsi que sa localisation.
Nous vous contacterons dans les meilleurs délais.

Contactez-nous !
Qui sommes-nous?

Pierrick Chevillotte

Architecte d'Intérieur, diplômé de l’Ecole CAMONDO en 1997 et gérant de l'Atelier Chevillotte depuis 2002, nous avons commencé notre activité à Dijon.

Notre Atelier a trouvé sa vocation en élisant domicile entre Bresse et Dombes, terre de pisé. La découverte de ce matériau renversa nos connaissances, notre manière de travailler, nos motivations. Notre activité est désormais intégralement dédiée à la maison ancienne et à la réduction énergétique dans l'habitat.

Depuis 2018, nous reversons 1% de notre chiffre d'affaire à des associations environnementales via le réseau 1% For The Planet.

Nous sommes assurés par la Mutuelle des Architectes Français.

Découvrez nos domaines d'expertises

Découvrez nos projets du moments

Notre expertise

Notre expertise repose sur une pratique exigeante de la conception architecturale et sur la réalisation de nombreux chantiers depuis 2002.
Passionné, nous approfondissons notre expérience à travers de nombreux domaines connexes à notre profession.

Rénovation écologique

Observer, comprendre, bâtir une qualité durable sans idéologie

Humidité

Résoudre simplement les problèmes d'humidité dans l'habitat

Pisé | terre crue

Restaurer les qualités d'un matériau au moyen de pratiques adaptées

Design énergétique®

Approche non conventionnelle de l'énergétique à la suite de Pascal Lenormand

Isolation thermique

Conception adaptée, prise en compte du confort d'été, contrôle de la mise en œuvre

Architecture

Une culture architecturale profondément ancrée et affirmée dans l'acte de rénovation


Articles

Cette section, régulièrement enrichie, regroupe des articles de vulgarisation sur la maison ancienne, leur restauration, la thermique, l'énergétique, la rénovation écologique ainsi que l'actualité de l'Atelier Chevillotte