Comment réaliser une isolation thermique performante en toiture?

La toiture représente ± 30% des déperditions thermique avec une incidence sur le confort d’été. Comment isoler durablement et efficacement la couverture en été comme en hiver?

Merci à l’entreprise Jean-Michel Andriot d’Etang-sur-Arroux en Saône-et-Loire pour la qualité de sa réalisation. Les photographies proviennent d’un chantier de réhabilitation d’une maison ancienne pour lequel notre Atelier a été mandaté pour une mission complète de maîtrise d'œuvre dans le sud le Morvan. Ce chantier a fait l'objet d'une labellisation par la Fondation du Patrimoine.

Charpente et grenier maison ancienne 

Isolation thermique sous rampant de toiture

En réhabilitation, l’isolation thermique du toit est couramment réalisée par l’intérieur sous rampant de couverture. Il existe d’autres méthodes qui ont fait leur preuve telle le sarking (où l’on isole par l’extérieur). Toute performante que soit cette solution, elle est architecturalement peu adaptée au bâti ancien ou plus couteuse si l’on souhaite rester dans un esprit patrimonial car, sans reprise des chevrons extérieurs et remplissage de la ceinture périphérique supérieure du bâtiment, elle modifie le volume extérieur de la toiture.

L’étanchéité à l’air à l'aide d'une membrane hygrovariable, en isolation par l’intérieur, est une étape déterminante et délicate qui se doit d'être réalisée avec soin. Le terme d’étanchéité à l’air est d’ailleurs un peu restrictif car la membrane utilisée protège l’isolant de la pression de la vapeur d’eau produite à l’intérieur de l’habitation. Sans membrane, pas d’isolation pérenne dans le temps, pas d’isolation efficace non plus car, cette dernière, serait alors traversée par un flux d’air qui réduirait grandement sa résistance thermique.

De la même manière si l'on prend en exemple l'habillement, par temps venteux, votre polaire perd en efficacité si elle n’est pas enveloppée par une couche coupe-vent qui laisse échapper votre transpiration!
Vous envisagez de rénover une maison ancienne? Nous proposons un diagnostic complet du bâti et orientons votre projet de restauration ou de réhabilitation vers des procédés performants, écologiques et respectueux du bâti ancien.

 

Carnet de chantier : les étapes d’une isolation thermique performante

Etape 1 : rénover la toiture

C’est sans doute logique mais inutile de songer à une isolation thermique performante si celle-ci n’est pas protégée par une toiture étanche! Plus sérieusement, un film pare pluie protègera l’isolation de la pluie, de la neige soufflée et du vent générateur de flux d’air.
Le pare-pluie sera de classe THPV. Cette disposition permet de gagner de précieux centimètres en évitant d’avoir recours à une lame d’air entre le pare-pluie et l’isolation. Enfin les lés du pare-pluie seront liés. Certaines références sont pourvues d’un adhésif à cette fin.

Restauration de toiture en ardoise

Etape 2 : Ferraillage et mise en place de l’isolation

Un isolant dense pour le confort d’été

Le choix de l’isolant n’est pas anodin. Sa qualité, son épaisseur et sa densité doivent être appréciés respectivement en fonction de sa mise en œuvre, de sa résistance thermique et du confort estival recherché.
Contrairement aux laines de verre, les isolants à fibres végétales permettent d’éviter la surchauffe estivale grâce à leur densité. Sur ce chantier de rénovation d'une maison ancienne en Bourgogne, nous avons adoptés le Pavaflex d’une densité de 55 kg/m³ de la société Pavatex en deux épaisseurs croisées pour une résistance thermique R = 7,85 m2.K/W. Il existe sur le marché des isolants en fibres de bois dons la densité monte jusqu'à 60kg/m³.

Isolant en fibres de bois sous rampant de toit

Soigner les calfeutrements

Le choix d’un isolant résistant aux manipulations de mise en œuvre permet une réalisation soignée pour les couvertures « difficiles » en raison de la configuration de la charpente. Il est important de préférer une pose croisée qui superpose les jonctions de panneaux. La pose en une seule épaisseur ne permet pas une bonne continuité de la masse isolante. Les chutes sont récupérées et utilisées afin de calfeutrer par bourrage les vides entres les panneaux de fibres de bois.

Isolation en fibres de bois de la toiture

Etape 3 : L’étanchéité à l’air et à la vapeur d’eau

Pose d’une membrane hygrovariable

La membrane est fixée à l’ossature grâce à des adhésifs double faces. Différents adhésifs dans une même gamme de marque, colles ou mastics, permettent la jonction des lés de membrane ainsi que la jonction de celle-ci avec les points singuliers de la charpente, de la maçonnerie et des planchers.
Comme c’est aussi le cas sur ce chantier, la membrane est incorporée avec une trame adhésive dans l’épaisseur d’un enduit chaux chanvre.

Isolation thermique écologique en toiture

Une membrane bien mise en œuvre

La pose est nette, droite et sans plis, assurément étanche et garantie d’un investissement durable dans le temps. Certes, cela représente un coût (relatif) mais, à quoi bon investir dans une isolation, sans doute un peu plus économique, mais qui aura perdu plus de 50% de sa résistance thermique en quelques saisons?
Les plots noirs visibles sur la photographie permettront la mise en place d'une contre ossature afin d'assurer un vide technique pour le passage des réseaux.

Membrane pro clima intello

Réalisation d'un vide technique

Encore une étape essentielle trop souvent oubliée! La double ossature permet de réaliser un vide technique pour les canalisations diverses : électricité, chauffage, plomberie, gaines plates de ventilation. Cela facilite grandement le travail des corps d’état technique mais surtout. Cette disposition permet de respecter le plan d’étanchéité à l’air en évitant de percer la membrane ou de fragiliser l'isolation traversée par les réseaux.

Isolation thermique d'une maison ancienne
Isolation thermique écologique du grenier

Etape 4 : Les incorporations des autres corps d’état

Intégration de la ventilation

Le groupe de ventilation ainsi que les gaines sont placés dans le volume chauffé afin d’éviter les phénomènes de condensation. Cela permet aussi de faciliter la maintenance du moteur et de le dépoussiérer régulièrement. Une ventilation performante va de pair avec une isolation thermique performante. Curieux de constater combien, l’une comme l’autre, souffre d’habitudes de mise en œuvre désastreuses. Une ventilation simple flux hygroréglable sera généralement satisfaisante.

Chantier d'isolation en toiture

Intégration des circuits électriques

Les circuits électriques ainsi que les autres réseaux sont tout simplement placées dans le vide technique entre la double ossature et la membrane d’étanchéité hygrovariable.

Isolation thermique d'une maison ancienne

Etape 5 : la mise en place des plaques Fermacell (ou plâtre)

Le vide technique apparait ici bien visible. L’isolation thermique restera intacte.

Membrane Intello, ossature et plaque Fermacell

Etape 6 : Les finitions intérieures

Bien sûr, toutes ces étapes sont invisibles au final. Est-ce pour cela que tant de chantiers d’isolation thermique ne ressemblent à rien?

Plaques Fermacell en doublage de toiture

 

Un atelier d'architecture dédié à la rénovation de la maison ancienne

Il n'y a pas de solution unique en matière d'isolation thermique. Chaque projet doit faire l'objet d'un diagnostic précis du quel ressortira une stratégie thermique et énergétique adaptée.

Notre Atelier est spécialisé dans la rénovation écologique du bâti ancien en région Auvergne Rhône-Alpes, le Jura et le sud de la Bourgogne. Nous accompagnons votre projet de rénovation écologique d'une maison ancienne, de réhabilitation de construction en pisé ou d'amélioration thermique et énergétique de votre habitation.
Nous intervenons aussi en tant que conseil lors de l'achat d'un bien immobilier ancien ou pour vérifier la faisabilité technique et financière d'un projet de rénovation, réhabilitation ou restauration d'une maison ancienne.

Posté par Pierrick le 12/11/2019 Catégorie : Thermique

Nous contacter

Merci de privilégier le mail (en pied de page) en indiquant vos nom, prénom, téléphone, une description brève de votre projet ainsi que sa localisation.
Nous vous contacterons dans les meilleurs délais.

Contactez-nous !
Qui sommes-nous?

Pierrick Chevillotte

Architecte d'Intérieur, diplômé de l’Ecole CAMONDO en 1997 et gérant de l'Atelier Chevillotte depuis 2002, nous avons commencé notre activité à Dijon.

Notre Atelier a trouvé sa vocation en élisant domicile entre Bresse et Dombes, terre de pisé. La découverte de ce matériau renversa nos connaissances, notre manière de travailler, nos motivations. Notre activité est désormais intégralement dédiée à la maison ancienne et à la réduction énergétique dans l'habitat.

Depuis 2018, nous reversons 1% de notre chiffre d'affaire à des associations environnementales via le réseau 1% For The Planet.

Nous sommes assurés par la Mutuelle des Architectes Français.

Découvrez nos domaines d'expertises

Découvrez nos projets du moments

Notre expertise

Notre expertise repose sur une pratique exigeante de la conception architecturale et sur la réalisation de nombreux chantiers depuis 2002.
Passionné, nous approfondissons notre expérience à travers de nombreux domaines connexes à notre profession.

Rénovation écologique

Observer, comprendre, bâtir une qualité durable sans idéologie

Humidité

Résoudre simplement les problèmes d'humidité dans l'habitat

Pisé | terre crue

Restaurer les qualités d'un matériau au moyen de pratiques adaptées

Design énergétique®

Approche non conventionnelle de l'énergétique à la suite de Pascal Lenormand

Isolation thermique

Conception adaptée, prise en compte du confort d'été, contrôle de la mise en œuvre

Architecture

Une culture architecturale profondément ancrée et affirmée dans l'acte de rénovation


Articles

Cette section, régulièrement enrichie, regroupe des articles de vulgarisation sur la maison ancienne, leur restauration, la thermique, l'énergétique, la rénovation écologique ainsi que l'actualité de l'Atelier Chevillotte